jeudi 28 février 2008

Le Tuocha, un the qui n’a pas bonne réputation

On dit souvent que son odeur est forte et désagréable (odeur poisson) et/ou que son gout est particulier.
Et bien tous les gouts sont dans la nature, le Tuocha est un des thés préféré de ma mère.
Voici une petite interview pour vous faire connaître le Thuocha :

Depuis combien de temps bois tu du Tuocha ?
J’ai découvert le Tuocha « Taille de guêpe » au rayon bio il y a environ 20 ans. Depuis j’en consomme régulièrement.
Et pourquoi ?
Parce qu’il contient peu de théine, ce qui me permet d’en boire plusieurs à tout moment de la journée, il n’est pas amer et à un gout soutenu (c’est très important qu’il ne soit pas amer, car ma mère qui oublie souvent de retirer son sachet de thé et le laisse souvent infuser beaucoup plus longtemps que conseillé).
Tu en bois beaucoup ?
Environ 4 mugs par jour (depuis 20 ans !!!). Je l’achète en sachet pour pouvoir en boire au bureau (même si mes collègues n’apprécient pas trop l’odeur) ou en petit nid pour la maison (un petit nid pour une théière. J’ai déjà testé en nid de 100g mais le thé n’est pas facile à se défaire.
As tu testé différents « Taille de guêpe » ?
Oui le « Taille de guêpe » au ginseng arôme mandarine, le thé Oolonog aux 11 plantes et le thé vert spécial Gunpowder à la menthe Nana, mais celui que je préfère est le Tuocha supérieur de chine.

Vous vous demandez si elle prend ce thé pour garder la ligne et si ça marche vraiment ?
Je ne pourrais pas vous répondre car elle n’a jamais vraiment eu de kilo à perdre ;-)

mercredi 27 février 2008

Tea-shirt

Il fallait y penser ... il fallait oser ...




vendredi 22 février 2008

L'infuseur à the

On connaît tous la cuillère, la boule ou le filtre à thé mais on connaît moins l’infuseur.
C’est un « tube » en inox qui permet à la fois de mesurer et d’infuser le thé.
Plutôt élégant, sobre et original, il semble facile à utiliser. On le rempli de feuille de thé, et on le met dans une tasse puis on le retire facilement.

Si vous avez déjà essayé, j’attends vos commentaires

jeudi 21 février 2008

Give me the top

Pub japonaise pour un thé vert


mercredi 20 février 2008

Le the Lapsang Souchong : bonne surprise

Après un bonne crêpe rue Saint Georges (à Rennes), mon mari me propose de prendre un thé. Et là j’hésite car j’ai une chance sur deux pour que l’on me propose un thé Lipton … (grrrrr). Puis je finis par me décider et là quelle bonne surprise.
La serveuse arrive avec un jolie boite noire, où je trouve six thés Dammann Frères, je me laisse tentée par « Thé noir Lapsang souchang ».

Je découvre une liqueur auburn (rouge, brun), un parfum fumé, un goût subtil qui reste bien en bouche.
Ce thé m’a conquise, j’ai donc fait quelques recherches.

Voici ce que précise Wikipédia :
Le Lapsang souchong est un thé noir originaire de la province de Fujian en Chine. Ce thé est considéré comme l'un de ceux dont la saveur est la plus marquée. Historiquement, il est réputé être un « thé d'homme », mais de nos jours il est apprécié tout aussi bien par les femmes. Comparé aux autres thés noirs, sa période d'oxydation est relativement longue. Le Lapsang souchong est un souchong qui a été séché, d'abord sur du bois de pin ou de cèdre, puis roulé et oxydé, et enfin séché de nouveau dans des paniers de bambou placés au-dessus d'un feu d'épicéa ou de cyprès. La saveur qui en résulte est généralement qualifiée de « fumée », parfois aussi de « boisée ».


Sinon voici ce qui se dit de ce thé (et que je partage) :
- il est classé parmi les thés fins,
- il est faible en théine (donc pas fort, et peut se boire à tout moment de la journée)
- il est mince et fluide,
- il est léger,
- il est raffiné,
- il est surprenant,
- il est très affirmé et franc,
- il a une belle longueur aromatique,
- il a une odeur phénoménale.
(il était très apprécié de Sherlock Holmes)

Le Lapsang Souchong est thé fumé de caractère, on aime ou on aime pas du tout... et pour le savoir il ne vous reste plus qu'a le gouter !

Temps d’infusion conseillé : 4 min, température de l’eau conseillée : 95°

mardi 19 février 2008

Chocolat'Thé


On m’a offert récemment une boite de chocolat Pascal Pochon
(Le grand hôtel des Thermes – Saint Malot), et parmi tous les chocolats il y a un au thé.

Avant de le déguster je l’ai pris en photo pour vous en faire profiter. Puis je me suis préparée un thé Paul et Virginie et j’ai gouté au chocolat « Thé » : chocolat noir avec une ganache infusion Earl Grey très parfumée.

Un délice !

PS : les autres chocolats ne sont pas au thé mais sont tout de même très bons

lundi 18 février 2008

Pour en savoir plus

Voici une vidéo qui présente la fabrication du thé noir et du thé vert, la cérémonie du thé au japon, la dégustation, ...

A cup of tea

C'est vrai que la vidéo ne rentre pas dans les détails et ne dit pas tout mais c'est un bon début pour découvrir le thé.

mercredi 13 février 2008

Un salon de the qui vaut le détour : TORAYA

Un salon de thé qui vaut le détour : TORAYA

La vitrine
Les pâtisseries sont présentées comme des œuvres d’art, avec une mise en scène recherchée.

Le salon
Le salon, est sur un niveau, pas très grand, assez intimiste avec une décoration sobre et épurée, un éclairage tamisé et des fauteuils confortables.

Le thé vert japonais
Faites votre choix parmi du thé au sarrasin (Soba-cha), du thé au riz grillé (Genmaicha), du thé Matcha, du chocolat chaud au thé vert Matcha (spécialité maison) ou du Matcha glacé en fonction de la saison. Une serveuse vous apportera, sur un petit plateau japonais, un bol adapté à votre thé, vous n’avez plus qu’à déguster.

Les pâtisseries
TORAYA est une pâtisserie japonaise traditionnelle qui vend, au japon, des gâteaux depuis 480 ans … Vous y trouverez une carte de gâteaux qui varient en fonctions des saisons, vous ne pourrez pas résister à leur originalité et leur élégance. Alors laissez vous tenter !

Comptez environ 8 euros pour un thé et une pâtisserie

TORAYA : 10, Rue St-Florentin, 75001 Paris - Tél : 01 42 60 13 - Métro : Concorde (ligne 1, 8, 12) ou Madeleine (ligne 8, 12, 14) - Ouverts tous les jours sauf dimanche et fêtes.

Mettez votre the à l’abri

Pour bien conserver votre thé, il faut simplement le mettre à l’arbi de la lumière, de l’humidité et des odeurs.

L’idéale est de mettre votre thé dans une boite en métal (donc opaque) qui ferme bien (pour éviter qu’il s’évente) dans un endroit sec, à température constante.

Si votre thé est dans un sachet (avec une couche d’aluminium ou plastique), faites le vide d’air et fermer le avec une pince (ou placer le sachet dans une boite).

Bien protégé, votre thé peut se garder sans problème 1 an.

Le must : la boite en métal à double couvercle

lundi 11 février 2008

Entretenir une theiere japonaise


Les théières en fonte, d’origine japonaise, avec un filtre métallique au centre permettent une bonne infusion et sont très rependues, mais comment les entretenir ?


1. Avant la première utilisation
- rincer la théière à l’eau bouillante (bien la remplir),
- laisser 3 min puis recommencer,
- finir par l’essuyer avec un torchon sec ou un papier absorbant.

2. Après chaque utilisation
- vider entièrement la théière afin qu’il ne reste plus rien
- rincer à l’eau clair sans frotter pour que la théière se culotte bien
- essuyer la théière avec un torchon sec ou du papier absorbant
- laisser finir de sécher à l’air libre (sans le couvercle)

Conseils :
- ne jamais laisser tremper un liquide longtemps trop longtemps dedans
- ne jamais utiliser de produit vaisselle ou autre produit gras, ou détergent
- si possible réserver une théière pour le même type de thé

C’est plutôt simple non !

Le The Paul et Virginie

Vous êtes à la recherche d’un thé noir fruité et raffiné ?
Goutez le thé « Paul et Virginie".

C’est un mélange de thé de Chine et de Ceylan aux parfums de cerise, fraise, framboise, vanille et caramel.
Une véritable merveille de saveurs subtiles.

Disponible dans les boutiques de thé, comptez entre 3,5 et 5 euros les 100g (en vrac).

Temps d’infusion conseillé : 3 min, température de l’eau conseillée : 95°

vendredi 8 février 2008

Le the Genmaicha ?

Que signifie le titre de ce blog ?

Le Genmaicha est un thé doux et parfumé. On perçoit dans un premier temps la douceur et la légèreté du thé vert puis vient le gout subtil du riz grillé.

Littéralement Genmaicha se traduit par « Thé de riz brun », il est composé d’un mélange de thé vert japonais, de grains de riz grillés et de maïs soufflés.
Ce thé très populaire au japon peut se préparer dans une théière épaisse et haute, se déguster dans des petites tasses et être bu en fin de repas ou en milieu d’après midi.

Temps d'infusion conseillé : 2 à 3 min - Température conseillée : 90°

jeudi 7 février 2008

Spectaculaire…


Si vous voulez épater vos amis, j’ai trouvé ce qu’il vous faut !
Il s’agit d’une petite boule de thé ou plutôt d’un petit cœur que vous plongez dans une théière préalablement remplie d’eau frémissante et qui se transforme en fleur.

En effet, Mariage Frères propose une jolie boite blanche contenant 9 bourgeons de thé blanc façonnés en forme de cœur, qui une fois dans la théière s’ouvrent et libèrent un collier de jasmin surmonté d'un bouton de rose.
Mais c’est magnifique si on voit ce qui se passe dans la théière… pour cela utilisez une théière en verre, entièrement transparente !

Pour le spectacle, comptez 48 euros pour la boite « Sweeteart Tea » (9 bourgeons de thé blanc façonnés) et 160 euros la théière en verre « Cotton Club » (0,5l), le tout sur www.mariagefreres.com


Parfum dominant : Jasmin - Quantité nécessaire de thé - 1 fleur - Température idéale de l'eau : 95° C - Temps d'infusion recommandé : 5 min.

mardi 5 février 2008

Idée cadeau


Découvrez sur le site dammann.fr deux très jolies boites de thé. Rondes et colorées, ces boites de 100g de thé en vrac sont idéales pour un cadeau raffiné. En plus, vous pouvez les commander directement sur le site.

La bonbonnière rouge, thé « Pomme d’amour » : thé noir aromatisé aux saveurs de pommes caramélisée, rehaussée d'une pointe de marasquin.

La bonbonnière rose, thé « Rose pompon » : mélange d’huiles essentielles de rose et d’orange douce, combinées à une délicate saveur de framboise.


Je crois que je vais me laisser tenter et me faire un petit cadeau…

Pourquoi un blog sur le the ?

1 - c’est la boisson la plus consommée au monde après l'eau
2 - c’est une boisson très variée et qu’il y a de quoi échanger sur ce sujet, donner son avis et des gouts
3 - parce que j’ai assisté il y a quelques mois, au japon à une cérémonie du thé et que j’ai trouvé ça magnifique

Mais le thé, c’est aussi pour moi, un moment de convivialité et de chaleur :
Enfant en rentrant de l’école, nous prenions le gouter en famille. Nous étions tous les quatre (mes parents, ma sœur et moi) réunis autour de la table avec une baguette fraiche, du beurre et nous avions tous notre bol de thé. Ce moment était très particulier pour moi, c’était la pause avant de commencer les devoirs, un moment pour discuter, raconter sa journée...
En grandissant, nous avons supprimé la baguette (pour avoir la ligne) mais nous avons toujours gardé la pause thé.
Aujourd’hui encore, quand je suis en week-end chez mes parents je retrouve ce moment comme si c’était devenu une habitude de famille. Et j’en profite pour gouter les différents thés trouvés par ma mère lors de ses voyages.

Je me lance…

Depuis plusieurs semaines, mon mari me dit « tu ne veux créer ton blog », « tu devrais créer ton blog », « pourquoi tu ne crées pas ton blog »…
Oui pourquoi pas, mais sur quel thème ! Est ce que je vais avoir de quoi l’alimenter régulièrement, est ce que j’écris assez bien … Bref je me pose beaucoup de questions.
Je regarde quelques modèles, je lis différents blogs et mon thème vient tout naturellement : le thé.
L’idée est d’écrire des billets sur :
- les cérémonies du thé, l’histoire, la fabrication
- les nouveautés, les bonnes adresses
- l’équipement : tasse, théière, accessoires
- les bienfaits du thé
Bienvenue sur le blog Thé entre filles (anciennement thé Genmaïcha)